mardi 4 février 2020

La réforme de le retraite des avocats, état des lieux

Etude sommaire Hannotin, SJ G 2020, p. 252. On y voit notamment que :

  • la CNBF ne serait maintenue que "facialement" et serait même transformée en simple "guichet", soumis à un "comité de surveillance", pouvant s'opposer à ses délibérations n'allant pas "dans le bon sens". 
  • les journalistes y seraient mieux traités et bénéficieraient d'un régime de faveur, car "ils sont indispensables à la vie démocratique" et ne peuvent donc être "fragilisés". Donc les avocats ne sont pas indispensables à la vie démocratique et peuvent être fragilisés sans état d'âme des auteurs de cette réforme bâclée et injuste, n'ayant d'universel que le nom...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire